synchronicités

images (4)

C’est, en grande partie, grâce à ses expériences personnelles que Carl Gustav Jung élabora la théorie de la synchronicité (1946) avec le physicien Wolfgang Pauli, père du « Principe d’Exclusion « , l’un des concepts-clés de la physique moderne.

Il disait :

images (3)

 » Nous pouvons penser que nous suivons notre propre chemin et ne jamais découvrir que nous sommes, en grande partie, des acteurs sur la scène du théâtre de la vie. Il existe des facteurs qui, bien que nous ne les connaissons pas, influencent notre vie, particulièrement lorsqu’ils restent inconscients. J’ai souvent rencontré les phénomènes en question, et j’ai pu me convaincre de l’importance de ces expériences. Dans la plupart des cas, ce sont des choses dont on ne parle pas de peur de les exposer à des ricanements sans réflexion. J’ai été étonné de constater combien de gens ont eu des expériences de ce genre, et avec quelles précautions le secret en est gardé. « 

L’exemple classique présenté par Carl Gustav Jung, est celui d’une patiente ayant tendance à trop rationaliser ce qui lui arrive, rendant ainsi son analyse inefficace.

Un jour elle raconte un rêve à Jung dans lequel elle reçoit un scarabée d’or. Au même moment, elle entend un bruit à la fenêtre et Jung va l’ouvrir puis saisit l’insecte qui s’y trouve et le montre à sa patiente: « Le voilà votre scarabée » dit-il, attrapant l’insecte qui vient de se cogner contre la vitre. Le choc ressenti par elle à cette vue eu alors pour effet de générer chez elle un déblocage mental qui aida grandement à la poursuite de sa thérapie.

Coïncidence ou synchronicité ?

Dans la multitude de fais vécus ou d’informations perçues, il se produit naturellement des coïncidences, c’est-à-dire des rencontres fortuites ou des évènements simultanés qui présentent une ressemblance. De telles coïncidences sont en général assez banales et explicables par le calcul de probabilités.

Une synchronicité est une coïncidence signifiante : elle est chargée de sens pour la personne. Elle implique le psychisme de la personne ET la probabilité de sa survenue est faible…

Dans la psychologie analytique développée par le psychiatre suisse Carl Gustav Jung , la synchronicité est

« l’occurrence simultanée d’au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l’association prend un sens pour la personne qui les perçoit. »

La SYNCHRONICITÉ est donc une COÏNCIDENCE  qui fait sens pour nous

images (2)

Les synchronicités sont souvent à l’origine de changements importants pour nous. Elles nous apportent les réponses que nous attendons. Nous cherchons parfois des moyens de nous sortir d’une situation dans laquelle nous n’évoluons plus (relation, travail, logement…).

 Trop souvent, nous ne réalisons pas que les ( ou certaines) réponses sont sous nos yeux. Il est surprenant de constater que plus nous prêtons attention aux synchronicités, plus elles se font nombreuses.

S’intéresser aux synchronicités ne nous prive pas de notre sens critique. Si les solutions qui se présentent ne nous conviennent pas, nous pouvons toujours continuer à chercher.

Prenez soin de vous !

Publicités
Cet article, publié dans articles, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s