La réflexologie au service du cancer

5 février 2014, 9:22 par Voix des Patients – Vu sur Charente Libre

détail pied mains femme - concept soin du corps spa

La réflexologie plantaire se développe en milieu hospitalier afin d’aider les patients atteints d’un cancer. 

Stéphanie Walczak exerce de manière bénévole la réflexologie plantaire une demi-journée par mois pour les adhérents de la Ligue contre le cancer. Cette dernière va travailler dans les hôpitaux de Girac, Cognac et également du Centre clinical de Soyaux grâce à une convention signée par l’association Fleur d’Isa. Pourtant, ces massages n’ont pas de visée thérapeutique mais contribuent au bien-être des malades du cancer. La réflexologie plantaire complète les autres soins apportés aux patients. En effet, d’autres professionnels tels qu’une socio-esthéticienne et une pédicure-podologue accompagnent les personnes traitées.

La réflexologie procure une sensation de bien-être et permet de contrôler indirectement les nausées. Ces séances de réflexologie auront lieu lors des chimiothérapies en service d’oncologie. En 2012, Stéphanie a obtenu une certification de réflexologue et a suivi une formation spécialisée en réflexo-oncologie intégrée à la Clinique de l’Alliance à Tours.

 Stéphanie Walczak rêve de voir un jour son métier intégré aux équipes soignantes. « Il y a déjà une prise de conscience du monde médical sur ce que nous pouvons apporter aux patients, admet-t-elle. Maintenant, il faut crédibiliser ma pratique pour que les médecins se rendent compte, grâce aux témoignages de leurs patients, des bienfaits que l’on peut apporter », précise-t-elle. Elle reçoit régulièrement des témoignages positifs à l’occasion de ses interventions à la Ligue contre le cancer et reste optimiste concernant l’avenir de la réflexologie plantaire en milieu hospitalier.

http://www.voixdespatients.fr/a-la-une/reflexologie-au-service-du-cancer

Publicités
Cet article, publié dans réflexologie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La réflexologie au service du cancer

  1. Casteig dit :

    Les médecines complémentaires ont désormais leur place dans le saint des saints de la médecine française, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Leur développement fait même partie du plan stratégique 2010-2014. Depuis l’an dernier la vénérable institution a créé un centre intégré de médecine chinoise à La Pitié-Salpêtrière. Et la semaine dernière, l’AP-HP a signé un partenariat avec le ministère de la Santé chinois, pour développer des échanges bilatéraux en matière de médecine chinoise. Avec l’objectif clairement affiché de valider les pratiques et produits chinois dans le respect des impératifs d’efficacité et de sécurité qui régissent la médecine occidentale. «Neuf projets de recherche sont en cours au sein de l’AP-HP», explique le Dr Catherine Viens-Bitker, en charge du projet Médecine complémentaires, «C’est le rôle du CHU d’évaluer l’efficacité de ces médecines».
    Tous les hôpitaux chinois disposent au sein de leurs établissements le service apportant un confort qui diminue le stress des patients et qui soulage les douleurs.
    Bravo pour cet article très concret.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s