Réflexothérapie plantaire

DSC_7443

 

Une séance de réflexothérapie  dure 45 à 50 mn mais nous prenons le temps d’un échange avant et après la séance. 

 

Le soin est avant tout un moment pour soi!

Un vrai moment de détente où vous vous laissez aller sur une table de massage ou un relax. Le temps de parole est également à votre convenance car la séance n’a pas que des bienfaits physiques car prendre soin de son corps a des vertus sur votre psychisme et peut être source de prise de conscience, de changements ou d’ajustements personnels…

Titulaire d’une licence de psychologie et étudiante en master 1 de psychopathologie, psychologie de la santé et psychothérapie, je suis sensible à l’écoute active et empathique de Carl Rogers

Selon Rogers, psychologue américain, L’écoute active est une technique de communication qui consiste à utiliser le questionnement et la reformulation afin de s’assurer que l’on a compris au mieux le message de son interlocuteur et de le lui démontrer.

Pour Rogers, les contenus émotionnels d’une situation sont plus importants que les contenus intellectuels. C’est du côté du « cœur » et non de la « raison » qu’il faut porter son attention.  « l’écoutant » doit mettre en place une attitude mêlée d’authenticité et de compréhension, sans chercher à interpréter et/ou juger.

Cette écoute repose sur le respect strict de cinq impératifs :

L’accueil: Savoir accepter l’autre comme il est, dans le respect et la considération  C’est considérer l’autre comme la personne la plus importante au monde , sans arrière-pensée, c’est-à-dire sans en attendre un retour.

Être centré sur ce que la personne vit et non sur ce qu’elle dit: aller au-delà des faits pour s’ouvrir à la façon dont elle ressent les choses avec « ses tripes ».

S’intéresser à la personne plus qu’au problème lui-même: c’est à dire voir le problème de son point de vue. Si on prend le chômage comme exemple, certaines personnes le vivent comme un échec, d’autres comme une sanction, etc.

Le respect : donner à la personne l’assurance que l’on respecte sa manière de vivre ou ses points de vue sans empiéter sur son domaine et sans se transformer en apprenti psychologue qui « voit » dans l’inconscient de l’autre

Être un véritable miroir: Il s’agit, non pas d’interpréter « votre problème c’est cela » mais de se faire l’écho de ce que vous ressentez. Tout l’art est ici de mettre en relief les sentiments qui accompagnent les mots de l’autre.

En outre, selon Rogers, les deux attitudes fondamentales de la non-directivité et de l’empathie, devraient être prises en considération dans le contexte de l’écoute active.

La non-directivité: L’essentiel de son approche est d’être centré sur « l’autre » sans toutefois mettre de la pression ou influencer l’attitude de l’autre. , le thérapeute ne doit pas  interpréter, mais créer les conditions pour que la personne règle elle-même son problème car elle détient les solutions à ses problèmes.Être non-directif ne veut pas dire être inactif ou non-impliqué. Il s’agit plutôt de « sentir avec » l’autre, car cela est plus important que de partager une idée.

L’empathie: L’empathie est « la capacité de s’inscrire dans le monde subjectif d’autrui pour le comprendre de l’intérieur ». L’empathie c’est « vouloir vivre le monde intérieur de l’autre comme si c’était notre monde à nous ». Cette attitude  laisse à la personne la possibilité de se dire.

D’une séance à l’autre je peux adapter les points que je travaille en fonction de votre état physique, psychologique  ou émotionnel , de vos souhaits, de mes observations précédentes ou de ce que vous désirez que je travaille plus en profondeur.

Publicités